Durable ou bio, la banane française change de peau

Après s’être fourvoyées à l’excès dans le tout phyto, la Guadeloupe et la Martinique réinventent depuis 10 ans leurs modes de production. La banane française entend se démarquer de la concurrence et répondre aux attentes sociétales des consommateurs, sans oublier ses petits producteurs et ses petites mains.

Après s’être fourvoyées à l’excès dans le tout phyto, la Guadeloupe et la Martinique réinventent depuis 10 ans leurs modes de production. La banane française entend se démarquer de la concurrence et répondre aux attentes sociétales des consommateurs, sans oublier ses petits producteurs et ses petites mains.